Quand gérer sa trésorerie au jour le jour devient vital

JHGQuand gérer sa trésorerie au jour le jour devient vital

Par Joël-Henry GROSSARD spécialiste de l’accompagnement des entreprises en difficulté

Gérer sa trésorerie est très souvent une nécessité pour le dirigeant d’une TPE.

Cette nécessité devient vitale lorsque l’entreprise est confrontée à la perspective d’une procédure collective, qu’il s’agisse de recourir à une sauvegarde ou la plupart du temps, si la situation n’est pas irrémédiablement compromise mais l’état de cessation des paiements caractérisé, au redressement judiciaire (RJ).

Avant de déposer sa déclaration de cessation des paiements (DCP) au Greffe, le dirigeant doit pouvoir mesurer :

  • Quand est-il le plus opportun pour lui de déposer la DCP pour obtenir la « trésorerie de guerre » nécessaire à la période suivant immédiatement le jugement d’ouverture quand tout doit être payé « au cul du camion » ?
  • Quelles sont les conséquences sur le passif gelé par le RJ du choix de la date de dépôt de la DCP ?

TurboTréso, qui est un outil de prévision dynamique et quotidienne de la trésorerie, est particulièrement adapté pour répondre à ces deux questions.

Nous allons supposer que TurboTréso n’est pas utilisé par l’entreprise au moment où elle envisage le dépôt de son bilan.

Mais bien entendu, ceci n’empêche pas cela (implantez cet outil pour la santé de vos clients !).

1/ Le premier travail à effectuer est de saisir un solde de départ et les mouvements de trésorerie connus dans les jours ou les semaines qui viennent à leur date d’échéance sans se préoccuper de la disponibilité des fonds ou des concours nécessaires au règlement des décaissements.

2/ Le résultat de la saisie génère un solde de trésorerie théorique qui va servir de point de départ à un second travail : décider des décaissements qui ne seront pas honorés et viendront constituer le passif « gelé » par la procédure.

Une solution pratique va consister à reporter dans TurboTréso ces décaissements à une même date postérieure – je prends souvent 18 mois – par exemple pour une audience envisagée au 15 juillet de l’année N, je vais reporter tous les règlements que je n’honorerai pas au 31 janvier de l’année N+2.

J’obtiens ce faisant une évaluation de ma « trésorerie de guerre » après le 15 juillet et une première évaluation du passif gelé en consultant les montants reportés au 31 janvier N+2.

Dans les prochains articles sur le sujet, j’aborderai d’autres utilisations pratiques de TurboTréso dans les entreprises en difficulté.

Businessman at work in his officeClients en difficulté ou en bonne santé : aidez-les à gérer leur trésorerie au jour le jour !

Testez TurboTréso en cliquant ici.

Vous êtes un cabinet d’expertise comptable ?
Une licence gratuite vous est offerte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *